Les contenus de la région '' vous seront proposés par défaut, en plus des contenus nationaux sur tout le site. Ce choix s'appliquera également lors de vos prochaines visites.

Rejoindre l’Inserm

L'Inserm recrute par concours des personnels d’appui et d’accompagnement de la recherche. Ils appartiennent à près de 250 métiers scientifiques, techniques et administratifs, avec des niveaux de diplôme allant du CAP au doctorat.

A+ / A-

Tous les ans, l’Inserm recrute de nouveaux ingénieurs, techniciens et personnels administratifs (ITA), lors de concours qui permettent d’intégrer la fonction publique d’État. Les principales étapes du calendrier des concours ITA sont les suivantes : 

  • Courant juin : ouverture des inscriptions
  • Été : validation des dossiers de candidature
  • Automne : épreuves d’admissibilité et d’admission
  • 1er décembre : prise de poste

Ces personnels d’appui et d’accompagnement de la recherche constituent la catégorie des « ingénieurs et techniciens » (IT ou ITA). Celle-ci est divisée en corps, qui correspondent à des catégories hiérarchiques de la fonction publique, et en branches d’activités professionnelles (BAP).

Métiers d’appui de la recherche

Les ingénieurs et techniciens travaillent dans les laboratoires et les plateformes technologiques de l’Inserm selon leurs spécialités : biochimie, biologie moléculaire, biophysique, bioinformatique, imagerie, génétique, chimie morphologie, protéomique, physiologie, pharmacologie et microbiologie…

En étroite collaboration avec les chercheurs, les ingénieurs conçoivent, développent et conduisent de nouvelles approches ou technologies dans le cadre d’un projet scientifique. Les techniciens assistent les chercheurs et les ingénieurs dans la réalisation et la conduite d’expérimentation. Selon leur spécialité, ils travaillent dans les laboratoires de l’Inserm s’intéressant à la santé humaine et à toutes les maladies comme par exemple, les maladies oncologiques, cardio-vasculaires, mentales, infectieuses ou parasitaires, les maladies liées au vieillissement.

Métiers d’accompagnement 

Parallèlement aux métiers scientifiques et technologiques, de nombreux métiers sont exercés au sein de l’Institut, dans les laboratoires ou l’administration. Ils demandent des compétences spécifiques ou transversales comme, par exemple, les administrateurs des systèmes d’information , les experts en information statistique, les chargés des achats et des marchés, les chargés des affaires juridiques, les chargés du développement des ressources humaines, les chargés du contrôle de gestion, les assistants en gestion financière et comptable…

Les corps

Les différents corps constituent une classification correspondant au niveau d’étude et à l’expérience professionnelle. Chaque corps est rattaché à une catégorie hiérarchique de la fonction publique :

  • La catégorie A comprend les corps des ingénieurs de recherche, ingénieurs d’études et assistants-ingénieurs
  • La catégorie B est composée des techniciens de la recherche
  • La catégorie C regroupe les adjoints techniques de la recherche

Les branches d’activité professionnelle

Selon leurs spécialités et leurs compétences, les emplois des ingénieurs et techniciens sont répartis en 8 branches d’activité professionnelle (BAP). Au total, près de 250 métiers (dits emplois-type) sont rassemblés dans un répertoire commun aux organismes de recherche et aux universités (Referens).

  • BAP A : Sciences du vivant, de la terre et de l’environnement
  • BAP B : Sciences chimiques et sciences des matériaux
  • BAP C : Sciences de l’ingénieur et instrumentation scientifique
  • BAP D : Sciences humaines et sociales
  • BAP E : Informatique, statistique et calcul Scientifique
  • BAP F : Culture, communication, production et diffusion des savoirs
  • BAP G : Patrimoine immobilier, logistique, restauration et prévention
  • BAP J : Gestion et pilotage