Les contenus de la région '' vous seront proposés par défaut, en plus des contenus nationaux sur tout le site. Ce choix s'appliquera également lors de vos prochaines visites.

Équipements de protection

Les équipements de protection collective (EPC) et individuelle (EPI) ont pour fonction d’éviter tout contact physique du manipulateur ou de son environnement avec un vecteur de danger. Sauf situation particulière, les EPI sont à considérer comme des compléments des EPC et non des substituts aux EPC. Ces équipements (collectifs ou individuels) sont spécifiques d’un risque donné. Les EPC et certains EPI doivent faire l’objet de contrôles annuels pour vérifier le maintien de leurs performances initiales.​

A+ / A-

Équipements de protection individuelle (EPI)

Les gants

Il n’existe pas de gants « universels ». Le choix du type de gants sera fonction de la nature du risque.

Les gants, en tant qu’EPI, font l’objet de la norme NF EN 374 déclinée en trois fascicules distincts : le fascicule NF EN 374 – 2 porte plus spécifiquement sur la protection contre le risque biologique à l’exception des virus. Pour les virus, la norme ISI 16604 fait référence. Le fascicule NF EN 374 – 3 porte quant à lui sur la protection contre les produits chimiques. Les logos présents sur les boîtes de gants renseignent sur leur destination.

Pour les risques physiques, les gants ne font l’objet d’aucun référentiel spécifique : seules les informations du revendeur font foi.

Les masques de type chirurgical

Ils sont à déconseiller car ils protègent le produit mais pas l’utilisateur.

Les masques FP1, FFP2, FFP3

Masques anti-poussières, ils sont efficaces sur toute particule de taille ≥ 0,5μm. Ils sont inefficaces dans le cas de vapeurs.

Les vêtements de protectionPour le risque chimique, une directive européenne les classe en six types de protection décroissante. Les types 5 ou 6 assurent une protection suffisante pour les activités en recherche biologique. Pour le risque biologique, des vêtements de protection en textile non tissé sont efficaces. Ils doivent être jetables à partir du niveau L2 et à usage unique pour le niveau L3. Pour la manipulation de nanoparticules manufacturées, les vêtements de protection en coton sont à prohiber.

Les protections oculairesLes lunettes et écrans faciaux sont à choisir en fonction du risque. Pour les risques laser et UV, ils font l’objet de référentiels spécifiques différents : normes NF EN 207 et 208 pour le risque laser, norme NF EN 172 pour le risque UV.

Les protections auditives

Elles sont destinées à la protection contre les bruits audibles ou inaudibles (ultrasons). Ces protections font l’objet de plusieurs références normatives générales aux EPI (NF EN 13921) ou plus spécifiques (NF EN 352 ; NF EN 458 ; NF EN 13819). Il n’existe pas de référentiel spécifique pour la protection contre les ultrasons.

Équipements de protection collective (EPC)

Les postes de sécurité microbiologique

Ils sont spécifiques au risque biologique. Seuls ceux certifiés NF sont acceptés à l’Inserm. Ils font l’objet d’un contrôle annuel.

Les sorbonnes

Dédiées au risque chimique, elles doivent être conformes à la norme NF EN 14175 et avoir subi un essai de type et de réception à l’installation. Elles doivent faire l’objet d’un contrôle annuel.

Les enceintes pour toxiques à recyclage d’air filtré (ETRAF)

Moins efficaces que les sorbonnes, elles sont réservées aux quelques produits chimiques spécifiques. Elles relèvent de la norme NF X 15 – 211 et sont incompatibles avec la manipulation de produits CMR de catégorie 1 et 2 et les procédés cancérogènes. Elles font l’objet d’un contrôle annuel.

Les sorbonnes à recirculation d’air

Autre appellation des ETRAF, dont elles partagent le référentiel normatif (NF X 15 – 211). Même restriction d’usage et obligation de contrôle.

Les bras orientables d’aspiration (BOA)

Sans référence normative spécifique, ils s’avèrent utiles dans les cas particuliers de dispositifs ne pouvant être installés sous sorbonne (HPLC par exemple).

Les armoires de stockage

Il en existe différents types adaptés aux usages aussi variés que le stockage des CMR, des poisons ou des produits inflammables et explosifs ainsi que des gaz en bouteille. Seules les armoires pour ces deux dernières catégories font l’objet de norme spécifique (NF EN 14170 – 1 pour les produits inflammables et explosifs et N F EN 14470 – 2 pour les gaz en bouteille).

Les hottes de change

Equipements standard d’une animalerie, elles sont plus particulièrement adaptées au change des petits animaux, principalement les rongeurs. Elles font l’objet d’un cahier des charges spécifique.

Les armoires ventilées

Installées dans les animaleries de confinement, elles protègent les manipulateurs et leur environnement lorsqu’elles sont placées en dépression relative.

Les portoirs ventilés

Utilisés en complément ou en substitution des armoires ventilées, ils assurent la même protection lorsqu’ils fonctionnent en dépression relative.

Tenue de soirée exigée